All posts in Quand je fais de l’entrepreneuriat…

Il m’a dit « tu vas te planter » [ Comment j’ai enfin (re)libéré mon mojo entrepreneurial ]

Il y a quelques temps, j’ai traversé une période de doute.
Sans savoir comment ni pourquoi, j’étais saisie de cette peur pouvant aller jusqu’à la panique : voir mon entreprise… couler.
Je croyais avoir dépassé ce genre de peurs depuis longtemps.
Mais bon… Les émotions parfois (ou tout le temps ?), ça arrive sans prévenir, comme ça.

Fidèle à ma religion éternelle (« verbalise le problème, pour régler le problème »), je me suis tournée vers mon confident, mon collègue d’entrepreneuriat, mon conseiller en développement personnel et cuisinier maison : mon mari.

Et j’ai verbalisé le fond de mon angoisse en veillant à être la plus explicite possible :
« Et si je me plantais comme une grosse merde et que ma boîte mourrait dans d’atroces souffrances ?! ».

J’y ajoutai un soupçon de vibrato dans le fond de la gorge, histoire qu’il comprenne la gravité des doutes qui m’éteignaient en cette heure sombre pré-cataclysmique.

Sans hésitation, sans drame ni chaos, il m’a répondu :
« Ben oui, tu vas peut-être te planter. Et ta boîte coulera peut-être, oui ». Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share
marie-haude meriguet entrepreneuse

Le job le plus long [comment être une entrepreneuse qui dure]

Sur cette photo : je souris et je montre mes dents, j’ai une bougie et je suis contente.
Pourtant, ce n’est pas un anniversaire.
C’est mieux : c’est un cap (Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ?) (non ?… ha bon…).

Depuis plusieurs semaines, j’ai dépassé mon record. C’est à dire que l’emploi que j’ai aujourd’hui est… le plus long que j’aie eu de toute ma vie.

Entrepreneuse.

Je me consacre à ce projet-là depuis 5 ans et demie, dépassant ainsi le temps passé dans mon précédent emploi qui, ironie de la vie, était un CDI (c’est là où j’ai réalisé que le terme « indéterminé » était tout de même diablement relatif).

Je voulais vous dire comment j’ai trouvé des clients, comment j’ai gagné de l’argent, comment j’ai raté des trucs, perdu de l’argent, questionné, recommencé, tout changé, recommencé encore, et puis regagné de l’argent. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Je serai là demain [Je ne suis pas une « bonne » entrepreneuse]

Qu’est-ce qui fait une bonne ou un bon quelque chose ?
Une bonne entrepreneuse, une bonne écrivaine, un bon parent, un bon manageur, une bonne patronne ?

À chaque fois que je me suis posé cette question, j’ai vite arrêté de me la poser.
Elle ne marche pas, cette question, dans la vraie vie.

Mais elle revient souvient : je crois que c’est parce que nous n’avons pas appris à être mauvais. Du coup, nous ne connaissons pas d’autre solution que d’être bons. Ça remonte à l’école, où il n’y a qu’une vraie bonne possibilité : celle d’être BONS. Le reste ? C’est  de l’ECHEC, des FAUTES, du TRAVAIL DÉCEVANT et du PEUT MIEUX FAIRE.

En gros ne pas être BON c’est la MORT.
(Ça va ? Je ménage bien mon effet avec toutes mes majuscules ou bien ?..)

Et on n’apprend pas à être mauvais. Encore moins à être de bons mauvais. C’est dommage. Parce que dans l’entrepreneuriat, et puis partout, d’ailleurs : savoir être mauvais, c’est ce qu’il y a de plus précieux.

Dans le monde de la vraie vie : il n’est pas question d’être bon. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Que m’offrira l’imperfection ? [Adieu, culte de la perfection]

En 2018, j’ai décidé de commencer mon année en réalisant un rêve : j’ai écrit mon premier roman.
Le bilan de l’expérience serait riche.
Écrire un roman a été une mine d’or d’enseignements, dont certains étaient très inattendus pour moi.
Est-ce l’écriture, la création ou, plus largement, le fait de dépasser quelque chose, pour toucher du doigt ce qui me faisait tant rêver ?

Arf… sans doute un mélange de tout ça 😉

Pour pouvoir faire ce grand bond, j’ai dû accepter d’apprendre ce sans quoi je n’aurais pas pu avancer dans mon projet. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Quand la vie me remet à ma place [ J’aime bien ça ]

Il y a quelques mois, un chouette collègue m’a mise en contact avec une chouette entreprise pour une chouette mission… à Londres.

Une belle commande de formation comme je les aime. Et j’étais ENCHANTÉE d’aller à Londres, pensez-vous.

Et puis ça a trainé, on s’est parlé, on s’est reconnus, on s’est perdus de vue, on s’est r’perdus de vue… Puis on ne s’est jamais revus. La mission a été annulée. Pour des raisons que j’ai trouvées obscures à l’époque.

Mais je le vivais bien : pour moi, en être au stade de la pré commande, c’est toujours très positif (Nb : on pourrait ne pas m’appeler du tout, voyez-vous, donc à choisir…).

À l’époque je me suis dis que c’était surement mieux comme ça : la vie m’ayant habituée à très bien faire son travail, j’ai eu confiance.

Et j’ai attendu. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Bonne nouvelle : on ne peut pas « tomber de haut » [alors autant y aller]

C’est fou, toutes ces choses que nous ne faisons pas, de peur de « tomber de haut »… Moi, c’était ma grand-mère qui s’inquiétait pour moi. Elle avait peur que je tombe de haut, alors que je me voyais m’envoler.

À 8 ans, j’ai décidé que je serais chanteuse. Et pendant dix ans j’ai été totalement portée par ce rêve. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Pour compter, je commence par 1

Aujourd’hui, je vous raconte comment je fais pour… faire. Accomplir, aller au bout, réaliser : appelons ça comme nous le voudrons. En tout cas je tiens un truc puissant pour réussir à faire des choses qui comptent, et je m’en vais de ce pas vous le raconter. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Et si c’était le point de non retour ? [Et donc on peut créer dans la joie ?]

Il y a une semaine, j’ai dépassé le deuxième palier clé de mon aventure romanesque : 200 pages (pour retrouver les épisodes précédents concernant mon roman, c’est ici, et ici, sans doute ici aussi d’ailleurs).
Et puis j’ai pris un bain.
J’étais heureuse. J’avais chaud au fond de moi. Un peu plus et on aurait dit… mais oserais-je ? Du bonheur ?

Alors je me suis dit « ben mince, on dirait bien que j’ai passé le point de non retour ».

J’ai ressenti cette chose bizarre au creux de mon ventre : ça ressemblait à de la peur et de la joie en même temps. Il paraît que c’est bon signe. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Avant de dire que « c’est pas possible »….

Il y a deux sujets dont je parle beaucoup : la création d’entreprise, et la vérité.
Dans les deux cas j’en parle parce que je le fais, parce que c’est ma vie, et parce que c’est mon métier.Une chose que j’entends souvent, du coup, c’est :
« C’EST PAS POSSIBLE ».

Arf.
Bien sûr, je comprends, mais je vous avoue que je fatigue, aussi. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Tiens bon, le reste suivra tout seul

Parfois, j’aimerais bien avoir commencé mon aventure entrepreneuriale en étant l’entrepreneuse que je suis aujourd’hui.
Pour savoir tout ce que je sais maintenant, 5 ans plus tard.
Pour, du coup, me détendre aux entournures.
Mieux dormir.

Et pour me donner des conseils comme celui-ci, qui est si précieux et utile en tout que j’en pleurerais tellement c’est pratique.

Ce conseil, il est pour toi qui veux faire mieux, changer ta donne, changer le monde, ou même changer de conversation lorsque tu déjeunes chez ta belle-mère… Bref : ouvrir autant de portes que tu le voudras, sur ton chemin.

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Je veux être l’héroïne

Ambiance musicale : David Bowie 😉 

Ce matin, je suis tombée sur cette image, sur mon fil Facebook :

« Elle avait besoin d’un héros, alors elle l’est devenue».

Moi aussi j’ai besoin de héros. Des héros, des héroïnes. J’aurais eu besoin de modèles de tous genres. Et il m’a toujours manqué quelque chose. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Je vais droit à l’échec 

… Et j’aime bien ça.

Pendant longtemps, ma vie devait être une performance générale.
Tout devait être parfait. Tout devait être bon.
Du premier coup.
Chose improbable…
J’étais la première à dire : « non mais tu ne peux pas toujours tout réussir du premier coup ! Tout prend du temps. Vas-y par étapes : apprends en faisant »

Blablablablabla. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Ce n’est QUE pour les enfants (à peu près)

Ce blog ne s’adresse pas aux adultes, mais aux enfants.
Mais je le maintiens « interdit aux moins de 16 ans » quand même, au cas où je voudrais faire des blagues cochonnes.

Mais tout de même, et contrairement aux apparences, je ne m’adresse pas aux adultes.

Je m’adresse aux enfants. Vous.

Quand je parle, quand j’écris, ce n’est pas aux adultes que j’ai envie de dire des choses… mais aux enfants.

Ceux que nous avons été.
Ceux qui dorment en nous et qui attendent qu’on leur donne enfin leur place. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

 Avant, j’avais tout le temps peur. Maintenant j’ai juste les pétoches

Longtemps, j’ai considéré qu’il valait mieux échouer en faisant quelque chose que je n’aimais pas.
Dès que l’on se met à réaliser ses rêves, à faire ce que l’on aime vraiment, on est exposé au pire des échecs, pensais-je : celui de constater que le rêve « ne marche pas ».

Bien entendu, je me gourais complètement.

Je suis quelqu’un qui a eu peur toute sa vie.
De l’échec, bien sûr.

J’ai même réussi, à la longue, à me persuader que c’était génial d’avoir peur. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Fais-le par amour… Ou ne le fais pas DU TOUT 

Il y a quelques jours j’ai partagé ici et là les images de ma conférence au sein des 360 Possibles, qui se tenaient à Brest la semaine dernière.
Pour accompagner l’une d’entre elles, j’ai tweeté que oui, « nous » allions « retrouver la flamme ». C’était le sujet de mon intervention. Comment, par notre manière d’apprendre à être humains parmi les humains, et en communicant comme tels, nous avons le pouvoir immense de faciliter l’engagement, la passion : l’envie d’être là et d’avancer.

T’as déjà perdu la flamme, toi ?

Sous mon image, un de mes amis a réagi : « T’as perdu la flamme, toi ? ». Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Que se passe-t-il après avoir osé ?

La semaine dernière j’ai publié ici mon billet dans lequel je dis que je suis, en réalité, une artiste. Pas une formatrice, pas une consultante, une artiste (c’est ici, si vous souhaitez le relire).

… Et après ? On fait quoi ?

Pour décrire le stade actuel de ma vie, je vais utiliser cette métaphore qui me vient lorsque je pense à la dernière fois que j’ai fait un choix sans savoir ce que je faisais (du tout, du tout). Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Faites exister toutes vos réussites !

Aujourd’hui, j’ai décidé de te parler de quelque chose de très important pour moi.

J’ai un projet, que voici : je veux que les gens réussissent tout ce qu’ils ont envie de réussir dans la vie.
En réalité, c’est un projet qui date. Et j’ai déjà de l’expérience en la matière : puisque c’est la mission que je mène depuis près de 5 ans à travers l’entreprise que j’ai créée.
Et si je suis honnête, j’avoue : c’est une mission qui m’anime depuis… ma plus tendre enfance.

Oui, mon vieux rêve, c’est ça : que les gens, TOUS les gens, sachent à quel point ils comptent, à quel point ils sont importants. À quel point ils peuvent : parce que pour eux, tout est bien plus possible qu’ils ne l’imaginent.
Je veux que les gens sachent comment faire pour que ça se voie et que ça se manifeste dans leurs comportements. Pour qu’ils portent leurs projets, quels qu’ils soient : vers la réussite. Pour qu’ils atteignent leurs objectifs.

Ce projet, j’ai décidé il y a quelques temps de le propulser dans une sphère nouvelle  Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Aborder l’entrepreneuriat en étant sûr de ne pas se tromper

Souvent, à propos d’entrepreneuriat, je cherche à écrire ce que j’aurais aimé lire avant de me lancer. Ce qui est étrange, comme angle d’attaque, puisque je n’ai absolument rien lu sur la question avant de créer mon entreprise.
C’est après, que je me suis mise à lire : et encore, pas trop non plus, histoire de garder ma spontanéité naïve et pifométrique.

Souvent je lis des choses pertinentes sur l’entrepreneuriat, la création d’entreprise, la réussite, etc. Ici, là-bas, dans des livres, sur Internet, en français, en anglais. Je lis et je suis d’accord avec ce que je lis. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Et si je gagnais ma vie à la vivre davantage ?

Longtemps j’ai attendu que la vie vienne avant de la vivre.
Je rêvais de beaucoup de choses, j’avais envie de vivre tout un tas d’expériences… qui viendraient plus tard.
Quand je serais grande, quand je serais libre, quand j’aurais de l’argent, quand j’aurais la légitimité, quand j’aurais le courage.
Pas. Maintenant. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

9 concepts pour sublimer l’expérience entrepreneuriale

Je n’ai jamais aussi peu écrit ici que dans l’année qui vient de s’écouler.
Souvent, je n’y pense même pas.
La vie, c’est une occupation à plein temps, vous savez. Et m’arrêter au milieu de tout ça pour écrire me semble parfois presque… vain.
Difficile de décider quelles parties attraper pour prendre le recul de billets qui font l’histoire parallèle. Pour raconter en drôle ou en différent.

J’en ai parlé autour de moi : ça me tracasse tout de même. Écrire me manque sans me manquer, ça me fait bizarre. On m’a dit que je n’avais qu’à écrire ça.
Ça quoi ? Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Une année dans la vie d’une entrepreneuse et la réussite en question

Un de mes grands trucs dans la vie, c’est la réussite.
Enfant, c’était ça que je voulais faire quand je serais plus grande : «réussir ma vie ».
Mais… C’est quoi, d’abord, la « réussite » ?
Il se trouve qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire de l’entreprise que j’ai créée : elle a trois ans.
Il y a deux semaines, j’ai clos son 3e exercice. Si la réussite est pour moi quelque chose de vaste et de transversal, qui touche à tous les aspects de la vie, elle est plus que jamais au cœur de mes réflexions depuis que j’ai décidé de devenir entrepreneure.

L’entrepreneuriat est le théâtre de ses expressions diverses, des limites que nous lui imposons, sujets à mille peurs. La création d’entreprise est l’une de ces situations clés dans lesquelles la réussite s’observe, est attendue au tournant, espérée, analysée, redoutée aussi bien que fantasmée. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

À quelle vérité se fier pour réussir dans la vie ?

Je crois que la vérité, c’est important, dans la vie. Pour faire quelque chose de bien, de constructif, il faut beaucoup d’honnêteté à mon avis. Avec les autres, en général. Certainement. Mais surtout : de l’honnêteté envers soi-même. Se dire la vérité, la voir en face, et s’en servir comme tremplin pour nos propres accomplissements.
Oui mais la vérité, c’est quoi ? À quel moment une idée, comme ça, en passant, devient vérité ? À quel moment une remarque mérite qu’on s’y attarde peu parce qu’elle ne nous apportera rien de constructif ? Difficile à dire, là, comme ça.
Heureusement, on peut toujours compter sur les enfants pour nous aider à tout remettre en place dans la vie. Et en matière de vérité (ou de remarques dont on se passerait bien), ils sont très forts, les enfants. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Quand l’enfant rêve, la vie grandit

Quand j’étais enfant, je rêvais d’avoir un piano.
Vers 4 ou 5 ans, je suis tombée raide dingue amoureuse de cet instrument. J’en voulais un, pouvoir le toucher tous les jours, et apprendre à en jouer. Comme ma copine Clarisse, qui savait jouer la Lettre à Élise (ce qui était marrant : parce que nous avions aussi une copine qui s’appelait Élise).
Mais un piano, ça coutait cher. Il n’y avait plus de place au conservatoire. Alors j’ai dû faire de la clarinette. Ça n’a pas duré longtemps. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Entreprendre : bilan et leçons

Les amis, nous y sommes : dans quelques semaines, je clos le troisième exercice comptable de mon entreprise.
Je clos au 30 septembre et du coup, ce 9e mois de l’année est toujours très spécial pour moi.
Un mois ambivalent : celui des renouveaux et des naissances, comme je vous le disais il y a quelques jours. Le mois où j’ai commencé ma vie à Brest, et la même année, celui où j’ai créé ma première entreprise. C’est aussi le mois de naissance de ce blog, il y a quatre ans. Un mois d’anniversaires très importants et chers à mon coeur.

Et septembre est donc, aussi, un mois de bilan. Ce qui est fait est fait, et il n’y aura pas davantage pour cette année : tout ce que je pourrais vendre à présent serait facturé sur l’exercice suivant, de toute manière.

C’est très spécial, le bilan : ce pont entre ce qui est accompli et ce qui va suivre. Le bilan, donc, peut autant être l’état des lieux de mon entreprise, que le moment grave et solennel de la réponse à cette question cruciale : est-ce que je continue ou est-ce que j’arrête ?
Hé oui : le bilan, c’est aussi un exercice technique, comptable, qui permet d’avoir, jusque dans les moindres détails, les paramètres qui vont me permettre de savoir si mon entreprise peut continuer à vivre. Ou pas. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Fille, où es-tu ? M’entends-tu ? Tu nous manques !

Ton absence, je me la suis prise en pleine face très récemment : j’interviens ces temps-ci auprès d’étudiants, dans un programme qui offre accompagnement, conseil et méthodologie d’entrepreneuriat. Pour cette première promotion, nous accueillons 20 étudiants.
Dont 1 fille.
Allez, faisons comme les partis politiques, gonflons les chiffres : avec moi, ça fait 2.
Où es-tu ? Où sommes-nous ? Où sont-elles ? Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

« Be contagious ! » et autres trésors pour réussir dans la vie

Pour célébrer mon année 2015, j’avais rédigé ce billet sur les choses que j’avais entendues depuis 3, 4 ou 20 ans… et face auxquelles j’étais souvent restée perplexe (perplexité qui ne m’a pas quittée dans certains cas, d’ailleurs).
Je vous avais promis un pendant plus positif à ce billet. Nous y voilà. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Ces mensonges que le temps et l’argent me racontaient

Il y a quelque jour, j’ai eu une épiphanie : j’ai réalisé tout net que j’avançais dans la vie avec et malgré mes deux pires ennemis. Et que je les laissais me détruire avec beaucoup de complaisance.
Et pour réussir ce que l’on entreprend : il est indispensable d’identifier ses ennemis. C’est pourquoi je souhaite en parler aujourd’hui.
On dit « garde tes amis près de toi, et tes ennemis encore plus près ».
C’est phrase est extraite du Parrain, le roman de Mario Puzo dont fut tirée la fameuse trilogie hollywoodienne. Et dans le Parrain, ils savent y faire pour arriver à leurs fins (« Ce n’est pas personnel Sonny, c’est le business », vous vous souvenez ? Quel bon sens tout de même !). Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Faut-il être amoureux pour réussir ?

Un jour que je me gargarisais de tout l’amour que je portais à la nouvelle carrière que j’étais en train de confectionner pour moi-même, mon ami Sébastien m’a déclaré : « Untel m’a dit qu’il ne faut jamais être amoureux de sa discipline ». Ça m’a calmée.

Sébastien (et Untel) avait raison : l’amour rend aveugle, dit-on, et aimer aveuglément ses propres méthodes de travail serait une erreur. Le meilleur moyen, à mon avis, de nous enfermer dans nos mécanismes et habitudes sans jamais les remettre en question, ni les faire évoluer, ni envisager de les changer. Professionnellement, j’admets que c’est dangereux, parce que, pour l’avoir vécu, je constate qu’être trop aveuglément attaché à une seule approche ouvre en grand le risque de devenir périmé, puis mauvais, puis chômeur. Fort heureusement, je n’en suis jamais arrivée à de tels extrêmes. Pourquoi ? Parce que c’est de mon travail que je suis amoureuse. Et comme dans toute relation amoureuse : je fais vivre ce qui le constitue, je le remets en question, mon travail. Je cultive tout ça, je fais des efforts, je construis le tout pour que l’amour dure. Pour que l’amour brille. Et je crois qu’il n’y a rien de tel que d’être amoureux de son travail pour créer du succès économique à grande échelle.

Et d’ailleurs, je crois qu’il n’y a rien de tel que d’être amoureux dans la vie,en général : parce que quand on est amoureux, tout est mieux.

La preuve par 5 :  Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

Et si j’avais fait une grosse connerie ?!

Depuis que j’ai décidé de créer mon entreprise, je suis morte de trouille en permanence. D’ailleurs, je suis tellement constamment effrayée que je n’y prête plus attention et donc : ça fait comme si je n’avais pas peur du tout (magie).
Et puis parfois, comme ça : je panique. En général, ce sont les jour où je fais ma comptabilité, ceux où je parle à mon comptable, ceux où mon comptable m’envoie mon bilan, ceux où je consulte mon compte en banque personnel, et ceux où je n’ai plus de chocolat à la maison.
Et là, soudain, je me demande :
« Et si j’avais fait une grosse connerie ? » (sauf pour le chocolat : quand il n’y en a plus, j’en rachète. Facile).

Cette question, j’ai remarqué, les gens se la posent souvent lorsqu’ils créent leur entreprise. Ou lorsqu’ils attendent un enfant, lorsque leur enfant naît, ou lorsqu’ils changent de vie… Ou lorsqu’ils s’engagent à aller déjeuner chez leur belle-mère tous les dimanches.
Moi je n’ai pas paniqué lorsque j’ai eu des enfants, parce que je suis globalement assez inconsciente dans la vie (et donc j’ai également créé une entreprise). Et ma belle-mère habite tellement loin que certains dimanches, j’aimerais bien déjeuner avec elle.
Mais depuis que j’ai quitté Paris pour Brest et surtout, depuis que j’ai créé mon entreprise : je vis des épisodes réguliers de panique passagère. Alors j’ai pensé à toi. Peut-être que toi aussi tu te la poses, ou peut-être te la poseras-tu un jour, cette question.

Lorsque tu vivras ces moments de panique, trois choix s’offriront à toi : Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share

568 %, en n’écoutant que ce que je voulais

Je parle souvent de ma vie professionnelle ici, tout en laissant un voile constant sur les détails qui la constituent. Ma pudeur légendaire, sans doute. Mais en ce moment j’ai envie d’en dire davantage. Parce que 2015 a été une année extraordinaire pour moi et mon entreprise.

Cette année j’ai augmenté mon chiffre d’affaire de 568%. Et je me suis éclatée. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :
Share