Faut-il faire l’amour ?

Il y a quelques jours, je partageais avec vous mes réflexions sur cette peur qui est partout.
La peur, moi, j’adore. Sans elle je ne ferais jamais rien : puisque je fais avant tout ce qui me fait très peur. Je vous le recommande, c’est franchement grisant.
Mais tout de même je me disais : pourrait-on parler d’autre chose ? Le monde est déjà si violent !
Pour mettre une ambiance de folie, j’annonçai donc l’arrivée prochaine d’un billet sur le sexe : l’autre grand sujet rassembleur des foules égarées que nous sommes.
Et quel élan d’enthousiasme à cette annonce ! Mon standard a explosé, ma secrétaire a dû embaucher un stagiaire et mon community manageur m’a facturé des heures sup’.
Pour vous répondre, j’utiliserais cette formule d’un ami à moi, que je me plaisais à surnommer « Charly » (= intimité) :
« Je vous ai compris ! »
Ô oui, comme je vous comprends !
Comme vous, j’aime la vie, j’aime la joie, j’aime l’anatomie humaine.
Je crois que le sexe est la solution à bien des maux de notre société malade. Si nous misons davantage sur la cohésion charnelle entre les hommes (et les femmes, et les deux mélangés… enfin vous choisissez votre style), le monde sera beau ; le monde sera meilleur.

Pour contribuer à cette révolution mondiale consistant à éradiquer la peur, la guerre et la misère par le sexe, j’ai donc mené l’enquête.
J’ai relevé pour vous les questions les plus pertinentes et les plus courantes que soulève l’idée de la copulation, d’après Google. Et j’ai décidé d’y apporter mes réponses : fondées sur une intense réflexion ; ainsi que des heures et des heures d’expérimentation en laboratoire.
Et, Ô vibrante émotion : me voici donc avec mon tout premier billet de fesses. Un billet « sexo », comme on dit. Et moi j’adore le « sexo ». La trompette et la clarinette aussi (quand je suis émue je fais des jeux de mots qu’on préfèrerait oublier très vite).
Alors…

Faut-il faire l’amour ?
Oui, mais encore…

Faut-il faire l’amour avant le mariage ?
Je balaye vite celle-ci avant toutes les autres car, chose surprenante (ou pas), la recherche « Faut-il faire l’amour » sur Google m’a ouvert les portes de centaines de sites Catholiques. Ma réponse toute personnelle à cette question est : OUI, il faut.
Est-ce que vous achetez une maison sans l’avoir visitée ?

Faut-il faire l’amour pour être heureuse ?
L’important pour avancer dans la vie, c’est de savoir rester réaliste. Ma réponse est non : il ne faut pas faire l’amour pour être heureuse. Car pour être heureux dans la vie, je crois qu’il ne faut pas tout miser sur la même source de bonheur. Trop aléatoire, trop fragile. Et nous, nous voulons un bonheur solide et durable. Pas vrai ?
Par contre oui, il a été prouvé scientifiquement que faire l’amour à l’envi et avec soin contribuerait de manière considérable au bien-être. Or le bien-être serait la première marche sur l’escalier du bonheur. Donc quoi qu’il arrive, quand vous avez envie de faire l’amour, il faut que vous fassiez l’amour : installer la paix dans le monde est un travail fastidieux et chaque petit orgasme comptera sur le long chemin qui nous attend.

Est-ce que faire l’amour est un péché ?
Alors là j’hésite… Il va me falloir une réponse à double entrée pour celle-ci. Et avouez que parler de « double entrée » dans un billet sexo, on ne peut pas faire plus à propos.
Je crois, en 2015, qu’il est grand temps de répondre enfin à cette question. Non, ladies and gentlemen, faire l’amour, dès lors que l’acte est consenti par les deux parties prenantes (ou trois… ou cinq, ou… bref), n’est pas un pécher. Du tout. Je crois même que le Pape abonde dans mon sens. Alors allez-y mes petits lapins : faites-vous du bien !
Ou alors, seconde réponse possible : et si elle vous plaisait particulièrement, cette idée que le sexe est un pécher ? Vous aimez ça, être de vilains petits coquins ? Alors là oui : fouet, martinet, menottes, cuir, clous… Oui, oui et oui : le sexe, c’est mal et vous, vous aimez ça, les grosses bêtises. Alors faites-vous plaisirs, bande de voyous !

Quel est le meilleur moment pour faire l’amour ?
L’amour c’est comme le chocolat ou comme le saucisson. Pour répondre à la question « Quel est le meilleur moment pour faire l’amour ? », je vais répondre à cette autre question :
« Quel est le meilleur moment pour manger du chocolat ou du saucisson ? ».
Réponse : quand on en a envie.
Le reste du temps, ça ne sert à rien.

La suite logique à ce paragraphe vient avec cette question :
Faut-il se forcer à faire l’amour ?
Et ici j’emploierai la même méthode scientifique que précédemment : « Faut-il se forcer à manger du chocolat ou du saucisson ? ».
Je ne comprends pas pourquoi on se forcerait à manger du chocolat ou du saucisson. La plupart du temps, cela ne nécessite aucun rapport de force (si ce n’est celui à mettre en œuvre pour ARRÊTER de manger du chocolat ou du saucisson).
Et lorsque nous n’en avons pas envie, nous n’en mangeons pas. Quand nous nous forçons sans en avoir vraiment envie, ça n’a pas du tout la même saveur. C’est même du gâchis, je trouve. Pour le sexe c’est pareil.
Et encore une fois, nous sommes en 2015 donc : non Madame, Monsieur, l’union maritale que vous avez scellée avec votre conjoint ne vous oblige pas à vous déculotter. Faire l’amour par « devoir » conjugal, à mon avis, ôte toute la noblesse de cet acte qui, je vous le rappelle, devrait en réalité contribuer à la paix de l’univers et au bonheur des êtres humains.

Quand faut-il faire l’amour pour que bébé ait une place en crèche ?
Cette question était la plus difficile de toutes. Pour y répondre, je vous invite à consulter les personnes qui savent à quel moment de l’année il faut se marier pour payer le moins d’impôts possible.
Notez cependant que « bébé » a environ une chance sur 6 543 d’avoir une place en crèche, quoi qu’il arrive. Cette question n’a donc aucune pertinence. Je l’ai mise ici parce que j’ai trouvé amusant qu’on pût tenter de définir une date de procréation en fonction des demandes de place en crèche.
Et aussi parce que je trouve intéressant de rappeler que faire l’amour résulte, une fois de temps en temps, en l’apparition d’un bébé.

Faut-il se laver avant ou après l’amour, ou les deux ?
J’ai dû me concentrer pour celle-là, car sous ces abords légers, elle est en fait très technique.
Douche et sexe : avant, après, ou les deux ?
Aucun des trois, mes chers amis.
Si vous vous posez cette question (qui doit être une véritable torture, à n’en pas douter), j’ai de quoi trancher pour de bon et vous rendre votre sérénité : faites l’amour sous la douche !
(Vous aurez sans doute envie de me remercier pour celle-ci, mais n’en prenez pas la peine : votre bonheur est ma récompense).

Combien de fois par mois un couple fait-il l’amour ?
Et bien cela dépend : ils sont ensemble depuis combien de temps ? HA HA HA.
Je ne peux pas répondre à cette question car, d’après mes études, la fréquence des rapports sexuels dans un couple est comme l’apparition des premiers cheveux blancs : les variations sont énormes d’un cas à l’autre.
D’autant que beaucoup des sujets de mon étude ont répondu à cette question par : « Heu, tu veux dire ‘combien de fois par an ?’, non ?… ». Ahem.

Voilà pour aujourd’hui.

Je vous laisse accueillir avec bienveillance les enseignements de ce billet avant de passer à la suite, qui arrivera ce jeudi. Car ici, comme en amour : c’est encore meilleur quand on remet le couvert. Vous pouvez d’ores et déjà passer à la mise en pratique, car il n’est pas d’empressement trop grand à oeuvrer à la paix dans le monde. Notez tout de même que cela pourrait nécessiter l’acquisition préalable d’un saucisson et de quelques tablettes de chocolat (un pot de Nutella pour les plus fripouilles d’entre vous)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

6 Comments

  1. Sur ces belles paroles, allons faire l’amour.
    <3

  2. et c’est vrai j’ai 2 ou 3 cheveux blancs depuis quelques mois !

  3. Emilie

    La lecture de ce billet me met en joie ! Merci, Marie.

Trackbacks for this post

  1. Et si nous faisions l'amour ?

Leave a Comment