All posts tagged bonheur

À chaque bout de ton amour, ta réussite s’ouvre davantage

Toi pour qui j’écris depuis près de cinq ans. Qui me lis depuis tout ce temps. Ou deux ans, ou six mois, ou deux secondes. Je pense souvent à toi, et à ce que j’ai envie de te raconter. Et je ne veux te raconter que du beau. Parce que je ne te veux que du bien. Tout le reste, je m’en tape.

Cœur avec les doigts.

Ce matin je me suis réveillée en n’ayant qu’une seule envie : te déposer là un trésor.
Un trésor c’est beau quand on l’a. C’est beau quand on sait où il est. Et surtout, c’est beau quand on peut y toucher, et s’en servir.
Par dessus tout : le trésor c’est vraiment mieux quand on le trouve. Même dans Pirates des Caraïbes ils trouvent le trésor : avoue que passer d’un coup, comme ça, du mythe à la réalité, ça nous en colle plein les mirettes. Je veux qu’on en ait plein les mirettes, toi et moi. Rien que ça, rien de moins. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Et si je gagnais ma vie à la vivre davantage ?

Longtemps j’ai attendu que la vie vienne avant de la vivre.
Je rêvais de beaucoup de choses, j’avais envie de vivre tout un tas d’expériences… qui viendraient plus tard.
Quand je serais grande, quand je serais libre, quand j’aurais de l’argent, quand j’aurais la légitimité, quand j’aurais le courage.
Pas. Maintenant. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Fâchez-vous, Madame !

En guise d’avant propos, je précise que ce billet, malgré son titre genré, ne revêt aucun caractère féministe (sauf à penser que partager des pensées bienveillantes pouvant tomber sous les yeux de gens qui sont des femmes serait en effet une démarche féministe).
En cela, ce qui suit s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes.
Là.

Un souvenir intense.
Une sage-femme, manches retroussées, masque sur le visage, est penchée sur mon entre-jambes comme un peintre sur sa plus belle œuvre (j’enjolive cette scène qui fut en réalité un poil plus triviale), me hurlant : « Fâchez-vous Madame, allez ! », afin de motiver ma dernière once de force et de la diriger vers la poussée de la vie hors de moi. Un accouchement, quoi.

Et justement, il se trouve que j’ai appris à me fâcher, et que ce n’est pas si évident que ça. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

La recette du bonheur est un plan à trois

J’ai commencé mon année 2016 en mangeant du foie gras et en allant voir la mer (dans cet ordre ou l’inverse, je ne sais plus).
Je l’ai finie de la pire manière qui fut : à court de démêlant pour mes cheveux.
S’il n’en avait tenu qu’à ses deux bouts profondément banals, 2016 aurait pu être une année comme une autre.
Sauf que « une année comme une autre », cela n’existe pas vraiment.
Chaque année est la suite de la vie d’avant, et l’on y trouve toujours quelque chose de différent. Même dans les années qui ont l’air calmes.

Et puis certaines années, comme en 2016 dans ma vie, il se passe des choses. Beaucoup de choses. Beaucoup d’extrêmes et de choses au milieu; à en rendre toute l’expérience très déconcertante et déstabilisante. Fascinante. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Donner du merci

Vous souvenez-vous de ces fois où j’ai appris de la vie et que je vous en ai parlé ici ( et )?
Et bien ça a recommencé.
2016 est une année… très enseignante, pour moi.
2016 m’emporte toute entière, à répétition et durablement, dans ses rouleaux sans merci, qu’entrecoupent de doux moments d’accalmie. Des moments de vraie belle vie, même, souvent.

Du coup, il est encore difficile de vous dire tout ce que j’ai pu apprendre de la vie cette année. Il y en a trop, j’ai encore trop le nez dessus. Il me faudrait du recul. Je n’en ai pas.

Une chose, pour l’instant, ressort : c’est le merci. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

2016, ma décision c’est la musique

Sur ce blog, j’ai tenté tout ce que j’ai pu pour que mes « bonnes résolutions » soient vraiment bonnes. Pour qu’elles suscitent de l’enthousiasme, de l’engagement durable (pour preuves : ce billet et celui-ci).
Cette année je n’avais rien à raconter sur le sujet : puisque je n’avais aucune « bonne résolution ». Je n’en avais pas de mauvaise non plus hein… C’est que je n’y crois pas, moi, à cette histoire de « bonnes résolutions ».

Et j’ai enfin compris que j’avais envie d’autre chose. Pour cette année j’ai donc choisi une autre approche : la décision. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Faut-il être amoureux pour réussir ?

Un jour que je me gargarisais de tout l’amour que je portais à la nouvelle carrière que j’étais en train de confectionner pour moi-même, mon ami Sébastien m’a déclaré : « Untel m’a dit qu’il ne faut jamais être amoureux de sa discipline ». Ça m’a calmée.

Sébastien (et Untel) avait raison : l’amour rend aveugle, dit-on, et aimer aveuglément ses propres méthodes de travail serait une erreur. Le meilleur moyen, à mon avis, de nous enfermer dans nos mécanismes et habitudes sans jamais les remettre en question, ni les faire évoluer, ni envisager de les changer. Professionnellement, j’admets que c’est dangereux, parce que, pour l’avoir vécu, je constate qu’être trop aveuglément attaché à une seule approche ouvre en grand le risque de devenir périmé, puis mauvais, puis chômeur. Fort heureusement, je n’en suis jamais arrivée à de tels extrêmes. Pourquoi ? Parce que c’est de mon travail que je suis amoureuse. Et comme dans toute relation amoureuse : je fais vivre ce qui le constitue, je le remets en question, mon travail. Je cultive tout ça, je fais des efforts, je construis le tout pour que l’amour dure. Pour que l’amour brille. Et je crois qu’il n’y a rien de tel que d’être amoureux de son travail pour créer du succès économique à grande échelle.

Et d’ailleurs, je crois qu’il n’y a rien de tel que d’être amoureux dans la vie,en général : parce que quand on est amoureux, tout est mieux.

La preuve par 5 :  Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

2016, le meilleur moment pour vivre c’est maintenant !

Lectrices, Lecteurs, mes lapins,
Aujourd’hui est un grand jour : c’est le premier de 2016.
D’après mes sources (scientifiques), c’est la dernière fois cette année que ce jour-là va se présenter.
Alors je dirais, suivant mon sens légendaire de la logique, qu’il est temps pour moi de vous envoyer tous mes vœux. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Si ce n’était que pour ce moment-là

Ce moment, j’en avais rêvé. Et c’était pour lui que j’avais tout décidé.
Et puis ce moment, dans la vraie vie, on tend à l’oublier.
Vous savez… Le projet, les étapes, les choses à faire.
Et puis on les fait.
Et puis on avance.
Et puis ce n’est pas si facile, en vrai. On le remarque bien assez vite. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

La vie idéale, une journée à la fois

Il est 6h et tout le monde dort encore. Sauf moi.
C’est l’été, il fait déjà jour. J’attrape ma planche, ma pagaie. L’œil vague, la mèche de travers, un reste de bave séché au coin de la bouche. Charme matinal, me voilà. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Ce fugace instant du bonheur

Le bonheur, cet instant fugace. Ce coquin volatile qu’on essaye de retenir, qui passe, envoie ses vagues et repart.
Il est espiègle, mystérieux. Il ne se laisse pas attraper comme ça, le bonheur. Non.
Alors il faut le piéger.

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

La femme sans histoire

Les amis, ça ne vous dérange pas que je vous fasse le coup de la panne ?

Je me disais, vous et moi… Ça fait longtemps.
Un peu plus d’un an. Le genre qui commence à compter.

Donc, intimes comme nous le sommes… Je vous fait le coup de la panne.
Oui ? C’est bon pour vous ? Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Oui mais… SI !

Il y a quelques jours, alors que je goutais la saveur de mon récent changement de vie, je me suis demandé si, un jour, je cesserai d’être émerveillée.

Si, passés les premiers mois d’acclimatation, de découverte, d’excitation du changement, je serais… blasée.

Blasée, disais-je ? Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Depuis que j’ai 30 ans, je peux

J’ai changé. Je ne suis plus la même. J’en étais sure : 30 ans, ça change beaucoup de choses, malgré tout ce qu’on m’avait dit.
Ça fait plus d’un mois que je les ai, et je constate déjà plein de petites différences en moi. L’idée globale étant qu’en fait, à 30 ans, tout est mieux. Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :

Et il y a ce que je n’ai pas dit…

Je vous ai dit qu’on avait passé notre week end enfermés entre 4 murs, à 4 personnes, avec 5 maladies différentes pour 3 personnes, dont 2 mesurant moins d’un mètre 20 et une pesant moins de 65 kilos ? (si si, je peux vous garantir que je pèse moins de 65 kilos, c’est O BLI GÉ)

Read more…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cette lecture :