All posts in J’ai écrit un roman

crer son projet marie-haude meriguet

Comment savoir si tu peux créer ?

La semaine dernière j’étais invitée dans une école primaire de Brest pour rencontrer des enfants de CM2. Le programme : rencontre avec une vraie écrivaine, en chair, en os. Moi.
Moi qui conseille toujours aux gens de parler de leurs projets : et que c’est comme ça qu’on les fait vivre, et que c’est ainsi qu’on les fait grandir, etc.
Mieux encore : parlez-en à des enfants !
Les enfants, c’est vivifiant.
Peut-être parce qu’ils ont une manière d’être vivants qui a cessé d’être la nôtre, je ne sais plus quand. Je les trouve très forts pour donner le relief. Ça fait du bien. Read more…

Je vous en prie, silence Marie-Haude Meriguet roman

Le rêve que j’ignorais faire [ J’ai publié un roman ]

Mardi, j’ai publié un roman. Mon roman. C’est moi qui l’ai écrit. En entier.
Hm. J’aime beaucoup la manière dont ce billet commence !

Voilà, les amis, vous à qui j’écris depuis sept ans, et à qui j’étais si contente d’avouer que j’avais décidé d’écrire un roman : je l’ai écrit et il est désormais disponible.

Je l’ai porté jusqu’à l’accomplissement de ce pour quoi je l’ai créé : pour vous.
Pour que sous vos yeux se raconte l’histoire de Jeanne, Fabien, Ophélie, Murielle, Ulysse, Hippolyte, Solange, Carine… Mes personnages.
Read more…

Venez-donc me parler d’amour… [Dernières nouvelles de mon roman ]

J’écris soit avec la musique très très fort, soit dans le silence absolu.
Ça a toujours été comme ça.
C’est comme ça que j’ai rempli ce blog de billets.
C’est dans ces ambiances que j’ai écrit mon roman.

Mon roman… L’histoire de sa création est une playlist riche et colorée.
Je me souviens, j’ai eu une longue période Michael Jackson, puis une période piano, puis une période Québec, etc.
Un jour, par le hasard d’un algorithme bien ficelé, cette chanson me tombe dessus.
Elle est arrivée tard dans mon écriture.
Et j’avais tellement réécrit mon roman que son ancien titre ne collait plus.
Il m’en faudrait un nouveau, à un moment. Je m’étais gardé cette question-là pour plus tard.

Et puis Barbara. Read more…

J’écrivais un roman que bientôt vous lirez

Houlà, je suis toute timide tout à coup…

C’est que je ne suis pas venue depuis longtemps. Vraiment longtemps.
En temps humain, ça fait 9 mois. En temps de l’Internet : 58 ans.

Le monde dans lequel nous vivons étant ce qu’il est (étrange, parfois), lorsqu’une personne s’absente de la toile pour plus de deux semaines, c’est forcément parce qu’il se passe quelque chose : elle fait un burn out, une dépression nerveuse, ou les deux, ou elle a plein d’autres soucis. Ou cette personne n’a plus de connexion Internet.
Dans tous les cas, c’est très très grave.

Je vous rassure sans attendre : me concernant, rien de tout ça. Moi je vais bien, c’est juste que je tentais une nouvelle expérience à double entrée : vivre ma vie sans la raconter ; et n’écrire que si j’avais quelque chose à dire.
Et le tout fait 9 mois.

À bien y regarder, la symbolique est jolie. Car c’est de mon roman que je veux vous parler aujourd’hui. Ce nouveau fruit de ma création qui a occupé toute mon écriture depuis des mois. Je n’irai pas jusqu’à dire « mon nouveau bébé » parce que bon… j’ai accouché deux fois et vraiment, écrire un roman c’est beaucoup moins crade.
Mais 9 mois tout de même…

Je ne savais pas comment vous raconter ce que j’ai à vous dire aujourd’hui.
Alors j’ai classé ce billet en 6 épisodes, ça sera plus simple.
Read more…

Alors ? Quand est-ce qu’on le lit, ton ROMAN ? [Du rêve réalisé]

Ces temps-ci, on me pose cette question 5 fois par semaines… Et j’adore ça (bien sûr !).

Sachez que déjà, mon roman pourtant si mystérieux encore, déchaîne débats et discussions animés et surchargés en enthousiasme : éditeur ou auto-édition ? Épilogue, prologue… monologue ? Suite ou pas suite ?

Quant à ceux qui l’ont lu, déjà, la question qu’ils aiment soulever et qui revient souvent est : « Et Fabien, on en pense quoi ? ». Mais vous saurez ce que cela veut dire une fois que… vous aurez mon roman entre les mains 😀

Vous aurai-je mis l’eau à la bouche, à clamer partout que j’avais quelque part un vrai roman écrit par moi-même ? 😉

Je vous comprends : car je me suis moi-même mis l’eau à l’a bouche. Je trépigne de vous le présenter un jour, bientôt, je ne sais pas (mais quand ?), ce roman. Read more…

Et si c’était le point de non retour ? [Et donc on peut créer dans la joie ?]

Il y a une semaine, j’ai dépassé le deuxième palier clé de mon aventure romanesque : 200 pages (pour retrouver les épisodes précédents concernant mon roman, c’est ici, et ici, sans doute ici aussi d’ailleurs).
Et puis j’ai pris un bain.
J’étais heureuse. J’avais chaud au fond de moi. Un peu plus et on aurait dit… mais oserais-je ? Du bonheur ?

Alors je me suis dit « ben mince, on dirait bien que j’ai passé le point de non retour ».

J’ai ressenti cette chose bizarre au creux de mon ventre : ça ressemblait à de la peur et de la joie en même temps. Il paraît que c’est bon signe. Read more…

J’vais quand même pas me laisser impressionner par un plafond de nuages ! [Ode à mon auto sabotage]

Aujourd’hui je voulais te donner de mes nouvelles : parce que je suis en plein auto sabotage, et que c’est… magique.

Ce moment, je l’avais espéré, si tu savais ! (Non je ne suis pas folle : lis la suite, tu verras)

Read more…

Faire ce grand saut qui te démangeait tant [Aka : j’écris un roman]

Joie, vulnérabilité, détachement, force et euphorie. Je commencerais par vous donner ces mots-là, qui résument à eux seuls toute l’affaire.

Ça y est : je le fais.
Vous vous souvenez, ce billet ?
Bon ben voilà : j’écris. Un roman. Un vrai, avec 300 pages de mots sortis de ma tête au travers de mes mains.

J’avais envie de vous en parler aujourd’hui, parce que tous les jours j’écris. Et tous les jours je pense à vous. J’aimerais vous raconter ce que ça fait au jour le jour…
Ce n’est pas le fait d’écrire, en soi, que je trouve intriguant en ce moment : c’est ce que ça fait, d’avoir sauté le pas et de répondre à un appel plus grand que tout. Plus grand que moi. Read more…