Quand la vie me remet à ma place [ J’aime bien ça ]

Il y a quelques mois, un chouette collègue m’a mise en contact avec une chouette entreprise pour une chouette mission… à Londres.

Une belle commande de formation comme je les aime. Et j’étais ENCHANTÉE d’aller à Londres, pensez-vous.

Et puis ça a trainé, on s’est parlé, on s’est reconnus, on s’est perdus de vue, on s’est r’perdus de vue… Puis on ne s’est jamais revus. La mission a été annulée. Pour des raisons que j’ai trouvées obscures à l’époque.

Mais je le vivais bien : pour moi, en être au stade de la pré commande, c’est toujours très positif (Nb : on pourrait ne pas m’appeler du tout, voyez-vous, donc à choisir…).

À l’époque je me suis dis que c’était surement mieux comme ça : la vie m’ayant habituée à très bien faire son travail, j’ai eu confiance.

Et j’ai attendu.

Fin de semaine dernière, une nouvelle extraordinaire chamboule toute mon organisation à court terme : je dois mettre les bouchées doubles pendant les deux semaines qui vont suivre. La tête dans le guidon, les mains dans le cambouis, et autres expressions toutes faites qui m’indiquaient que je ne verrais que peu la lumière du jour jusqu’à début mai.

D’autres choses auraient dû se passer ces temps-ci : toutes sont tombées à l’eau. Comme moi ce matin : oui parce que lorsque je suis débordée comme ça, je m’offre toujours une session de surf en plein milieu. C’est le meilleur moyen pour moi de garder le cap. Et il y a encore tant à faire.

Il m’est arrivé de dire non lorsque mon cœur, mon âme et ma Vision me criaient de refuser les €€€ et de protéger ma création.
Il m’est arrivé de valser au rythme de prospects indécis, jusqu’à ce que… rien.
Il est arrivé qu’on annule des commandes : un tout petit peu plus d’un moins avant le Jour J (parce que sinon, l’annulation est payante, c’est comme chez Airbnb).
Il m’est arrivé, par dessus tout ça, et le plus souvent d’ailleurs : d’aller au bout de magnifiques missions, de projets lumineux. D’autres m’attendent encore en abondance, je n’en doute jamais.

Et tout a toujours l’air de très bien tomber.
J’aurais dû être à Londres une bonne partie de cette semaine.
Et ça aurait été horrible.
Parce que j’ai cette autre chose géniale qui est arrivée entre temps. Et c’est MAINTENANT que je dois y travailler. Pas dans une semaine : non, maintenant comme dans « j’y suis sans relâche depuis le week end dernier ».

De tout temps, la vie fait son taff. Et elle est très forte, la vie.

Il y a toujours cette grande et luxuriante forêt juste derrière l’arbre. Ce serait dommage de laisser ce dernier nous gâcher la vue. Sur le moment, des choses se passent, on dirait des obstacles. Et puis quelques temps plus tard la lumière se fait : tout ça, c’était le chemin. C’est con hein ? Mais c’est beau.

La confiance ça s’apprend, ça se peaufine. La confiance, surtout, se consolide dans tous ces moments où tout semble tomber parfaitement à sa place. Ces moments où j’ai l’impression que la vie m’a posée là…

Exactement à ma place.

Ça vous arrive, à vous aussi, d’avoir l’impression que tout (même les apparentes mauvaises nouvelles) tombait exactement comme il le fallait ?

Racontez-moi, que je rêve un peu 

Grosses bises et très belle journée !

Marie-Haude
Dans la place 

 

 PSSST ! Avez-vous vu ma nouvelle formation ? Envie de passer de « j’en peux plus d’être moi » à « JE SUIS GÉNIAL.E ! » ?

Jetez-y un coup d’oeil, c’est par ici => http://bit.ly/genialjemesabote 🙂

2 Comments

  1. flo

    Un bel article plein d’ondes positives. Ça fait du bien à lire ! merci.

Leave a Comment