All posts tagged école

BEST OF Maman d’élève

Depuis presque deux semaines, les enfants ont fait leur rentrée.

À part la difficulté de redonner une structure à nos matins, me poussant à avaler mes tartines en 5 minutes et à les déposer en étant moi-même dans un état encore approximatif (parce que je peux), le retour s’est fait tranquillement. Sans vagues particulières. Je commençais à me dire que j’étais à l’aise avec tout ça : la rentrée, l’école, les nouvelles maitresses, les copains qui reviennent. Les traces de griffures récoltées à la récré et imputables, probablement, à ceux qui ne sont PAS des copains.

Et hier, un de mes ancien billet est remonté en propositions de lecture, sur le blog. L’un de mes premiers billets de maman d’élève. Read more…

Maman, c’est presque toujours comme ça

Tu ne sais pas pourquoi, mais c’est toujours pareil. Ou presque.

Tu fais tout ça en te disant que ta plus grande force n’est pas de savoir ce que tu fais ni où tu vas (parce que tu ne le découvriras qu’à la fin de ta vie), mais d’y croire. Y croire tout le temps. Douter parfois, oui, peut-être. Et puis te remettre très vite à croire. Sans savoir en quoi, ni pourquoi. Croire et puis c’est tout. Parce que tu veux tout, dans la vie : il parait que c’est typique de ta génération.

Alors tu fais. Tu ne sais même pas ce que tu fais. Mais tu sais exactement ce que tu fais. Read more…

L’agaçant agacé (rira bien le dernier)

Et si, pour une fois, nous faisions une parenthèse parentale. Haaaa ! Ça faisait longtemps !
Malheureusement, rien à dire concernant les parents d’élèves depuis la rentrée : j’ai mis en place une stratégie pour n’en croiser aucun. Pour l’instant, elle s’avère incroyablement efficace. Et c’est bon !

Du coup, je voulais écrire sur les enfants. Haaa ! Les ZENFANTS ! Vaste sujet. Read more…

De la survie de moi-même en milieu inconnu : la kermesse

Dans la vie de parent, il y a un ante scholum et un post scholum.
Il y a être maman… Et être une maman d’élève : différence intéressante.
Avant l’entrée en petite section de ma progéniture, je croyais que c’était facile : la maternité d’élève. Que l’aisance de mes jours en serait même risible. Carrément. Read more…

Précis de survie en milieu hostile : le parent d’élève (oui… encore lui)

Cher lecteur frais et naïf.
Tu te dis que la ville est une jungle, que l’humain est un fauve… et tu crois qu’avec ça tu as fait le tour de la question.
Que tu es armé pour affronter le monde. Les pieds solidement ancrés dans le sol, la tête haute, la mèche au vent.

Hé bien moi je vais te dire, mon lecteur d’amour. Ta «jungle», ton «fauve», tant que tu n’as pas expérimenté l’entrée et la sortie d’école de ton enfant, ça reste de la rigolade. Du Hakuna Matata, à la rigueur. Mais rien de bien coriace. Read more…

Si ta mère est un boulet tape dans tes mains ! (Clap ! Clap !)

À chaque fois que je dis combien j’aimerais être une mère parfaite, on m’oppose que cela n’existe pas, les mères parfaites : que c’est une excuse inventée par Nestlé pour vendre du lait en poudre aux petits africains…

Soit. J’entends cet argument. Read more…

Comment se faire une copine, pour les nuls

Il n’y a pas longtemps, je me suis exprimée sur ma récente entrée dans l’univers impitoyable des parents d’élèves (souvenir : c’était lundi, et c’était ).
Oui, car cet univers est bel et bien impitoyable. Je l’ai compris assez rapidement. Dès la première semaine pour être exacte, alors que plantée devant l’école en attendant l’ouverture des portes, je me fis rouler sur les pieds par une maman équipée de poussette qui avait visiblement trop de choses à penser pour parvenir, en même temps, à freiner trente secondes, articuler un discret «excusez-moi, je voudrais passer» (je n’en demandais pas plus, ça va, je ne suis pas trop exigeante), attendre ma réponse, me laisser le temps de dégager ma propre poussette et passer pour atteindre son objectif : avoir le nez collé à la porte vitrée de l’école pour entrer la toute première lorsque la directrice débloquerait le verrou Read more…

De l’immersion de moi-même en milieu inconnu : les parents d’élèves

En devenant récemment parent d’élève, j’ai très vite eu la sensation d’avoir gagné le sésame ouvrant des portes qui m’avaient jusqu’alors été fermées. Vers un univers totalement nouveau. Et je me suis d’emblée sentie comme une étrangère : j’ai atterri, un beau matin de septembre, sur une planète avec sa population de parents et d’enseignants répondant à des codes et à un langage bien à eux. Read more…

Rythmes scolaires. Pitié, pas le samedi !

Ce moi de septembre est un peu spécial pour moi : je suis devenue parent d’élève. Read more…